L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Un « vrai moment de partage » entre Cap’Fées et villageois

DOUAR ESSIFA, MAROC

Pour les récompenser d’avoir aussi bien travaillé à repeindre l’école, les femmes du village avaient préparé un grand (et délicieux) couscous, que les Cap’Fées ont dégusté sous une grande tente berbère. Après le repas, les équipages se mêlent aux Marocains qui les invitent à danser, accompagnés, une fois de plus, par de la musique traditionnelle gnaoua. Les cuisiniers tapent sur les marmites avec des couverts, les Cap’Fées applaudissent et rejoignent le groupe de danseurs. Ils les accompagnent ainsi jusqu’à la cour de l’école, où les enfants les attendent afin de les remercier en chanson. En réponse, les équipages, menés par Séverine et Nelly, de la team 169 (Séverine AMOURDEDIEU / Nelly ALARCOS GIMENEZ - CLAUDE PLEINDOUX - DOMAINE ARCHE DES GARANCES - 84810 AUBIGNAN), chantent « Ça fait rire les chameaux », leur version revisitée de « Ça fait rire les oiseaux », en l’honneur du Cap Fémina Aventure. Les équipages ont aussi prévu une petite surprise pour les enfants.

La fierté dans les yeux des enfants

Jonglerie, maquillage, déguisements… les Cap’Fées ont ramené de grands sacs d’accessoires pour animer des ateliers autour des arts du cirque. Mira et Elsa, de l’équipage 235 (Mira LECOCQ / Elsa POURCENOUX - Sésame Autisme Normandie), ont apporté des cerceaux et des assiettes chinoises qui font le plus grand bonheur des enfants. Carole et Isabelle, de la team 238 (Isabelle ABILY / Carole RICARD - ORDFT), animent, de leur côté, un atelier de sculpture de ballons ; et un autre maquillage. « Je fais toutes les kermesses de mes enfants avec ma palette de maquillage, j’ai imaginé que ça pouvait faire plaisir aussi ici ». Effectivement, Myriam a l’air très fière avec son arabesque rose sur l’avant-bras. Florence, de l’équipage 208 (Audrey RAVENEAU / Florence GAUTRONNEAU - SNCF), apprend à quelques enfants les techniques de hula-hoop, non sans quelques éclats de rire.

Une salle informatique flambant neuve

À l’intérieur, l’ambiance est beaucoup plus studieuse. Les Cap’Fées font faire des dessins et autres travaux manuels à des élèves très appliqués. Un retour aux sources pour Sophie, de l’équipage 107 (Sophie SARRAZIN / Vanessa LEPICARD - 2i3s Group à Courbevoie)et Caroline, de la team 126 (Suzanne GIRARD / Caroline ROYER - Promotion Saguenay), enseignantes. Elles accrochent d’ailleurs dans une classe des dessins faits par leurs élèves. « Les enfants ici sont vraiment adorables et très respectueux des règles, beaucoup plus que mes élèves au Québec », raconte Caroline. Sandra et Malika, de l’équipage 132 (Sandra BECHINA / Malika MERABET - HP France SAS), installent de leur côté une salle informatique flambant neuve : huit ordinateurs portables, deux fixes et de nombreuses imprimantes. Une grande nouveauté pour cette école qui n’en avait pas jusqu’alors et qui réjouit l’équipe enseignante. Avant de rentrer à l’hôtel, des habitants proposent aux équipages de leur faire visiter leur village. Un moment très apprécié par Vanessa, de la team 107 (Sophie SARRAZIN / Vanessa LEPICARD - 2i3s Group à Courbevoie). « On est entrées dans les maisons et on a vécu des moments d’échanges très sympas, c’était un vrai moment de partage », souligne-t-elle, ravie.

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Éric Montgobert

2018-10-09T00:35:13+00:00