L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Début de la grande aventure pour les équipages

VILLENEUVE LEZ AVIGNON, FRANCE

Le jour J tant attendu est enfin arrivé !

Les équipages de la 8édition du Cap Fémina Aventure avaient rendez-vous dès 6h45 ce matin sur le parking du marché de Villeneuve-lez-Avignon, d’où sera donné le départ cet après-midi, à 14 heures.

Un jour pour lequel certaines aventurières se préparent depuis de longs mois voire années pour certaines. C’est le cas d’Isabelle et Emmanuelle, de l’équipage 144 (Emmanuelle TRIMAUD / ISABELLE LEGE - Revlon Professionnel).  « On avait envie de participer à une aventure humaine et de sortir de notre confort personnel », confient les deux amies originaires de Chateaubriand.

Sur le parking, c’est l’heure des premières rencontres. Une ambiance fraternelle règne déjà entre les équipages qui n’hésitent pas à faire leurs premières photos ensemble, les premières d’une longue série.

Certaines arrivent les coffres remplis de dons pour le Maroc mais aussi pour l’association Restau Bébés du Cœur du Vaucluse. La première épreuve des Cap Fées se trouve sur le parking : pas toujours facile de se garer avec un 4×4, surtout quand on n’a pas l’habitude de conduire ce genre de véhicule. Mais les aventurières s’en sortent haut la main, à l’image de Delphine et Laurence, de la team 192 (DELPHINE LEROY / LAURENCE MORAULT). C’est le premier Cap Fémina Aventure pour ces deux anciennes collègues devenues amies et qui ont découvert le désert marocain en 2016 puisqu’elles avaient participé au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. C’est d’ailleurs cette première aventure qui leur a donné envie de retrouver le désert cette année. « On était particulièrement attirées par l’aspect solidaire du Cap Fémina Aventure », confient-elles. « Et puis la navigation au roadbook c’est autre chose ! », souligne Delphine.

« L’envie d’un raid à taille humaine »

Christelle, de l’équipage 217 (Christelle EGRETEAU / Sophie DELOR - MUTACTION), repart avec bonheur sur la ligne de départ du Cap Fémina Aventure pour la deuxième année consécutive. « L’an dernier j’ai dû m’arrêter à mi-parcours donc cette fois-ci je veux aller au bout », raconte-t-elle, ravie de « repartir à zéro » avec son amie Sophie, qu’elle emmène avec elle dans cette aventure.

Habituées d’autre rallyes, c’est « l’envie d’un raid à taille humaine », qui a incité Aurore et Sabrina, de la team 268 (Sabrina RISSER / Aurore DELMOND), à s’inscrire à la 8édition du Cap Fémina Aventure. Avec Michèle et Christelle de l’équipage 220 (Michèle GRELLIER / Christelle HANNEBELLE - SUPER U Chatou),elles s’échangent l’adresse de l’hôtel en Espagne où elles ont prévu de se retrouver ce soir après sept heures de route.

Avant de passer aux choses sérieuses, un copieux petit-déjeuner attend les aventurières au restaurant « La petite cuillère ». Une fois repus, les équipages ont rendez-vous à la médiathèque de la ville pour un briefing mais surtout pour recevoir leurs précieux gilets qui les accompagneront tout au long de l’aventure. Un gilet dont la couleur change chaque année : il est kaki pour cette 8eédition. « Oh, ils sont trop beaux les gilets ! La couleur est parfaite », s’enthousiasme Natacha, de la team 101 (Stéphanie TOUZEAU / Natacha RIBIER - CHALEAS Ingénierie). Avec sa coéquipière Stéphanie, elles se sont lancées dans l’aventure pour faire « un truc un peu fou ».

Des Cap’Fées gâtées et bien entourées

Sandra, de l’équipage 248 (Sandra BOIZOT / Nathalie GAILLARD - ATELIER B), collectionne, elle, les gilets. C’est son troisième Cap Fémina Aventure et pas le dernier puisqu’elle est déjà inscrite pour 2019 ! Son objectif cette année, avec son amie Nathalie, c’est d’entrer dans le Top 10. Pour Anabel et Nathalie, de la team 177 (Anabel LAFFONT IMBERT / Nathalie SOREL - Groupe SM), l’heure est à la séance photo devant la grande affiche du Cap Fémina Aventure.

En plus de leurs gilets, les Cap Fées découvrent les cadeaux des partenaires pour les accompagner dans l’aventure : des gobelets en plastique Euro4x4parts et un sac de produits de beauté Delarom, contenant : un shampoing doux, une eau micellaire, deux laits pour le corps, deux masques aquaconfort, une crème aquaconfort… De quoi prendre soin d’elles-même en plein désert ! « Ça tombe bien, j’avais tout oublié », se réjouit Claudine, de la team 384 (Nathalie MOULIN / Claudine VANGREVENINGE). Pendant que certaines découvrent leurs cadeaux, d’autres lisent le briefing avec attention, comme Nadège et Kim, de l’équipage 280 (Nadege VENDEOUX / Kim BOURBOULOU).

Les 44 équipages présents à Villeneuve-lez-Avignon sont accueillis par Dominique Serra, la directrice générale de l’évènement, qui a tenu à être présente pour encourager les aventurières. « Rien n’est donné, rien n’est acquis, tout se construit », rappelle-t-elle avent de souligner sa « fierté de voir des femmes qui participent à des évènements automobiles comme celui-ci ». Jérôme Zindy, le chef de projet du Cap Fémina Aventure, félicite quant à lui les Cap Fées pour « le début de route déjà accompli » avant de donner quelques indications sur la suite de la journée et de la route jusqu’au Maroc. « Préparez-vous à la conduite marocaine », glisse-t-il sous les rires des équipages.

Priorité à la sécurité

Place désormais à une matinée de vérifications techniques, médicales et administratives : passage obligé avant de pouvoir prendre la route, sécurité oblige !

Flore et Lea, de la team 309 (Flore TRIBOUILLARD / Lea LANQUETIN), supervisent le stickage de leur véhicule par les organisateurs. Un stickage essentiel pour repérer les véhicules durant tout le raid. En plus du stickage, les voitures sont équipées d’un UNIK, un instrument qui permet de mesurer les kilomètres parcourus, et un Smalltrack, la grande nouveauté de cette 8eédition. Cela permet de suivre les équipages en temps réel, un outil précieux pour l’organisation mais aussi pour pouvoir suivre en direct sur internet les équipages pour leurs proches.

Une aubaine pour les maris de Christelle et Astrid, de l’équipage 338 (Astrid LALAY / Christelle MARTINET - Inov Prévention), qui sont venus de La Rochelle pour soutenir leurs épouses sur le départ, dont ils confient être « très fiers »

Les Cap’Fées ont ensuite rendez-vous à la cellule médicale, où Damien, l’infirmier, vérifie les trousses à pharmacie des équipages. Sabrina, le médecin, redonne quelques conseils élémentaires aux aventurières et répond à toutes leurs questions. Nelly et Séverine, de l’équipage 169, écoutent attentivement. « Ça met en confiance, on se sent vraiment bien encadrées et en sécurité », souligne Florence, de la team 208 (Audrey RAVENEAU / Florence GAUTRONNEAU - SNCF).

Un joli geste pour la planète

Sur le village départ, l’un des sponsors de Sandra et Malika, de l’équipage 132 (Sandra BECHINA / Malika MERABET - HP France SAS), « Les tendances d’Emma » avait mis en place une initiative à la fois solidaire et écologique. Chaque équipage qui apportait un paquet de cotons jetable repartait avec deux Kits Eco Belle Nomade, un clin d’œil à l’aventure qui attend les Cap’Fées. Ces fameux kits sont composés de quatre lingettes démaquillantes en tissus, des sortes de cotons lavables, d’une petite trousse et d’un filet pour la machine à laver.

Une idée qui a séduit les équipages qui ont été nombreux à troquer le jetable pour le durable. « C’est vraiment une belle initiative. On se demandait justement comment éviter de trop jeter et là c’est la réponse parfaite à notre problème, c’est formidable ! », souligne Natacha, de la team 145 (Sandrine FELICI / Jasmine FELICI-KADDECHE - AMT) en posant son paquet de cotons jetables dans un filet dédié.

« Il ne s’agit pas de révolutionner la vie des gens mais d’intégrer l’écologie aux habitudes de Monsieur et Madame Tout-le-monde », explique la fondatrice de cette marque éco-responsable.
L’initiative était également solidaire puisque les cotons, eux, ont été donnés à l’association des Restos Bébés du Cœur.

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Nicolas Jahan

2018-10-07T21:15:48+00:00