L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Première nuit dans le désert pour les Cap’Fées

ÉTAPE 1, MAROC

Dormir dans le désert : un rêve pour certains équipages qui ont pu le réaliser pour leur première nuit de bivouac lors de cette première étape marathon.

Une nuit que d’autres, qui n’avaient jamais dormi en tente, appréhendaient un peu… Mais avant de se coucher, les Cap’Fées ont bien profité de leur première soirée dans le désert, en autonomie. Elles avaient d’ailleurs prévu tout l’attirail nécessaire pour passer une belle soirée. Nombreuses sont celles qui avaient ainsi prévu une bouteille de champagne, comme Mélanie, de la team 142 (Mélanie DUFOUR / Priscilla BARRAT), « ravie de fêter son anniversaire dans le désert ». Les Cap’Fées se mettent à plusieurs pour lui chanter « Joyeux anniversaire ». Ça rit, ça chante. L’ambiance est plus que joyeuse.

« L’impression d’être à la plage »

Avant de passer à table, Alexandra et Andelka, de l’équipage 244 (Alexandra BATSERE / Andelka BATSERE - SOLOKART - Plessé), montent leur cabine de douche « qui va servir de vestiaire ». Le camping oui mais dans de bonnes conditions pour Andelka, qui s’apprête à passer la première nuit de sa vie sous une tente. Sylvie et Julie, de la team 128 (Sylvie MERCIER / Julie LAFONT - CARROSSERIE PORCHERON) ont sorti un bocal de foie gras pour l’occasion. La plupart des équipages se regroupent pour prendre l’apéritif, certaines sont plus que bien installées, à l’instar de Catherine, de l’équipage 233 (Catherine BALASTEGUI / Lydia PERINET - SoCoo'c), qui a sorti une jolie nappe brodée pour décorer sa table. « On a l’impression d’être à la plage, la vie est belle », commente Isabelle, de la team 142 (Mélanie DUFOUR / Priscilla BARRAT) ; « Ça fait longtemps que je n’ai pas dormi dans le désert mais ça va être super », se réjouit sa coéquipière Emmanuelle. La nuit tombe mais les conversations se prolongent, à la lumière d’une lampe torche ou de bougies pour les mieux équipées.

« Ça fait du bien de sortir de sa zone de confort »

Couchées tôt, les Cap’Fées n’ont aucun problème à se lever.
Alors que pour certaines, la nuit a pu être plus courte !
« C’était vraiment une belle expérience », souligne Guylaine, de l’équipage 324 (Guylaine NEAULT / Chantal DOYON - Amec Usinage). « Ça fait du bien de sortir de sa zone de confort de temps en temps », renchérit sa coéquipière Chantal. Sophie et Sandra, de la team 370 (Sandra BERTRAND / Sophie LANEAU - VMware), optent pour un réveil en musique tandis que Delphine et Laurence savourent leur petit-déjeuner au beau milieu du désert. Toutes sont en tous les cas hâte de prendre le départ de la deuxième étape. « On est plus que prêtes », s’enthousiasme Anna, de l’équipage 154 (Anna BARRE / Cécile THIBAULT - Groupe STEVA), au moment de rejoindre le briefing du jour.

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Éric Montgobert

2018-10-07T21:27:54+00:00