L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Retrouvailles entre Cap’Fées et grand briefing sportif avant le jour J tant attendu !

MEKNÈS, MAROC

Après deux jours de route, les équipages partis de Villeneuve lez Avignon ont retrouvé leurs camarades québécoises à l’hôtel Menzeh Dahlia, de Meknès. Des retrouvailles dans la joie et dans une ambiance déjà fraternelle, certains groupes s’étant déjà formés le temps de la descente de l’Espagne. Chacune raconte les petites péripéties rencontrées sur la route mais aussi la surprise pour celles qui découvrent le Maroc, à l’instar de l’équipage 128 (Sylvie MERCIER / Julie LAFONT - CARROSSERIE PORCHERON). « C’est nous l’équipage mère-fille mais on ne s’est même pas disputées malgré les petites difficultés », raconte Sylvie. Aline, de la team 205 (Aline GUERIN / Céline LAIGO - Portzamparc), souligne une « conduite marocaine un peu désordonnée ».  « Ils adorent le klaxon », s’amuse Julie, de l’équipage 149 (Julie BERNAUDEAU / Agnes PIPET - DD du Pwatoo) tandis qu’Agnès n’en revient toujours pas d’avoir croisé « un taxi avec sept passagers dedans ». Après un toast en l’honneur de celles qui ont fêté leurs anniversaires la veille – Sylvie, de la team 43 (Sylvie VIDAL / Caroline SAUVAGE - Boucherie Brice Pellevoisin) et Anick, de l’équipage 335 (Anick RICHARD / Valérie LABRIE - Mercedes-Benz Laval)les 55 organisateurs qui encadrent le raid ont été présentés aux Cap’Fées.

Une grande nouveauté dans le règlement sportif

Jérôme, le chef de projet du Cap Fémina Aventure présente rapidement la journée du lendemain, celle « des premières fois » qui attend les équipages avant de laisser la parole à Ludovic, le directeur sportif. Il rappelle les règles de conduite pendant le raid et s’attarde particulièrement sur le roadbook dont disposeront chacun des équipages, un document de navigation contenant des indications sur le trajet à suivre. L’ambiance est particulièrement studieuse, les équipages sont attentifs et concentrés, certaines Cap’Fées prennent même des notes, comme Valérie, de la team 335 (Anick RICHARD / Valérie LABRIE - Mercedes-Benz Laval).

Grande nouveauté cette année, les équipages seront autorisés à couper pour récupérer des kilomètres afin de se rapprocher au maximum du kilométrage idéal. Une nouveauté qui explique la pose de Smalltracks dans les voitures. Autre nouveauté de cette 8e édition : il n’y aura plus de drapeaux pour signaler la présence de balises. Désormais ceux-ci seront repérables sur de petits panneaux posés au sol, ce qui ajoute une difficulté supplémentaire pour des Cap’Fées qui parfois ne suivaient pas le roadbook et se fiaient aux drapeaux qu’elles apercevaient au loin. Les équipages devront donc désormais être plus attentifs sur le roadbook du début à la fin même à l’approche des balises sous peine de les manquer.

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Éric Montgobert

2018-10-10T12:59:04+00:00