L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Julie et Valérie, gagnantes dans la catégorie SSV : « On s’est amusées pendant dix jours »

REMISE DES PRIX, MARRAKECH

Pour leur deuxième participation, ensemble, au Cap Fémina Aventure, Valérie et Julie, de l’équipage 40 (Julie CONSTANTIN / Valérie FONTAINE - HOBEN), ont obtenu la première place des SSV. Une belle victoire pour la mère et la fille qui étaient arrivées à la 3ème place il y a deux ans et qui se sont décidées à participer à la dernière minute. « Je suis fière d’avoir obtenu cette victoire avec ma maman, ça nous fait des souvenirs forts », confie Julie. Le SSV était au départ une passion de leurs maris respectifs qui leur ont transmis. « On a une sensation de liberté en SSV, c’est vraiment plaisant », raconte Valérie, qui participait à l’aventure pour la quatrième fois.

Leur recette miracle pour gagner ? « Il faut qu’il y ait une bonne entente entre la po-ilote et la navigatrice », souligne Julie qui détaille : « cette année, on a trouvé notre équilibre, chacune à sa place et ça a bien marché ». « Il faut aussi être détendues mais bien se concentrer », affirme Valérie. « Nous on a mis tout notre cœur pour obtenir le meilleur résultat et ça a été visiblement gagnant puisqu’on arrive à boucler le raid avec -12,585 kilomètres », raconte Julie. Un résultat impressionnant obtenu grâce à une nouveauté cette année : les équipages avaient le droit de couper, ce que Julie et Valérie ont beaucoup apprécié.

« Parfait pour voir de beaux paysages »

Les deux Cap’Fées ont aussi pris plaisir à retrouver leurs copines des équipages 43 (Sylvie VIDAL / Caroline SAUVAGE - Boucherie Brice Pellevoisin) et 68 (CLAUDINE KAUFFMANN / ROSEMARY CUELLAS GOMEZ), Caroline, Sylvie, Claudine et Rosemary. « On s’est vraiment beaucoup amusées pendant dix jours », assure Valérie qui était venue qui ajoute : « On est venues pour décompresser mais on a toutes les deux l’esprit de compétition ». Elle considère que le Cap Fémina Aventure « est à la portée de tout le monde ». « Il n’y a pas besoin d’une grosse participation mais par contre c’est très important d’être soudées et de se connaître ou au moins d’être sûres d’avoir les mêmes objectifs ». Le Cap Fémina Aventure est « parfait pour ceux qui veulent voir de beaux paysages », conclut Valérie.

« L’aventure c’est une chose mais il y a aussi et surtout les rencontres qui apportent beaucoup humainement. Ça remet les choses en perspective », explique Valérie. « Ça fait du bien, ça permet de relativiser », renchérit Julie. Les deux Cap’Fées estiment que c’est d’ailleurs « difficile d’expliquer aux gens ce qu’on a vécu » et encouragent donc les femmes intéressées par le raid à s’inscrire pour tenter une « superbe expérience ».

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Éric Montgobert

2018-10-16T12:27:25+00:00