L'aventure Solidaire accessible à toutes les femmes
FacebookTwitterInstagram
Participer en 2019
L'Aventure Solidaire accessible à toutes les femmes

Un dernier bivouac musical, teinté de nostalgie

BIVOUAC MARATHON

Pour leur dernière nuit dans le désert, les Cap’Fées n’avaient pas lésiné sur les moyens. Au menu d’Agnès et Valérie, de l’équipage 157 (Agnès SEVESTRE / Valérie SUDRE-BARON - Boutique ZOUM-ASDECOEUR) : foie gras, fromage des Pyrénées et vin. « On pense fort à nos amies de la team 248 (Sandra BOIZOT / Nathalie GAILLARD - ATELIER B) qui nous manquent ce soir », confient les équipages 101 (Stéphanie TOUZEAU / Natacha RIBIER - CHALEAS Ingénierie) et 157 (Agnès SEVESTRE / Valérie SUDRE-BARON - Boutique ZOUM-ASDECOEUR). Un parfum de nostalgie flotte sur cette belle nuit étoilée. « C’est passé super vite, on a du mal à réaliser que c’est la dernière nuit », raconte Stéphanie, de la team 101 (Stéphanie TOUZEAU / Natacha RIBIER - CHALEAS Ingénierie)., qui a dû mal à réaliser que « demain c’est déjà fini ». Du côté des SSV, les équipages 40 (Julie CONSTANTIN / Valérie FONTAINE - HOBEN), 43 (Sylvie VIDAL / Caroline SAUVAGE - Boucherie Brice Pellevoisin)et 68 (CLAUDINE KAUFFMANN / ROSEMARY CUELLAS GOMEZ), l’ambiance est festive. Valérie, de l’équipage 40 (Julie CONSTANTIN / Valérie FONTAINE - HOBEN) entraîne ses coéquipières à rejoindre les rires des Cap’Fées un peu plus loin.

Une soirée « magique »

Une dizaine d’équipages sont en effet réunis pour un petit concert de Caroline. La Cap’Fée québécoise interprète tour à tour plusieurs titres, notamment « Halleluja », de Leonard Cohen, dont toutes reprennent le refrain en chœur. L’assistance est captivée, certaines sont particulièrement émues, comme Lydia, de l’équipage 233 (Catherine BALASTEGUI / Lydia PERINET - SoCoo'c). Les équipages alentour arrêtent leur musique pour profiter de la belle voix de Caroline. « Merci pour ce cadeau ! Entendre ça dans les dunes, c’est vraiment magique », s’exclame France-Véronique, de la team 231 (France-véronique AUVERT-COHEN / Sabine DORSO - La Cave Spirituelle). Caroline termine son concert privé sous les applaudissements.

« La famille Cap’Fées »

L’ambiance est aussi musicale pour les équipages 238 (Isabelle ABILY / Carole RICARD - ORDFT), 244 (Alexandra BATSERE / Andelka BATSERE - SOLOKART - Plessé)et 268 (Sabrina RISSER / Aurore DELMOND)qui alternent entre musique festive et slows. Quelques larmes coulent à l’idée que la fin approche. Après la nuit, le petit-déjeuner est clairement nostalgique ce matin, les Cap’Fées dressent le bilan de leur aventure. « C’est comme un mariage : on le prépare pendant de longs mois et ça passe trop vite », raconte Julie, de la team 149 (Julie BERNAUDEAU / Agnes PIPET - DD du Pwatoo). « C’est la famille Cap’Fées ! », souligne sa mère, Agnès. « C’était vraiment une belle aventure, on a fait de belles rencontres », résume Stéphanie, de l’équipage 304 (Stephanie DUROCHER / Annie JEANSON - Stryder), bien décidée à ne pas se laisser gagner par la nostalgie pour profiter de la dernière journée.

Texte par Marine Girard | Photos par Julie Clément et Éric Montgobert

2018-10-12T11:58:29+00:00